Vénus en carré ou en opposition à Saturne

Monica Belucci, Vénus opposée Saturne, axe VII-I
Monica Belucci, Vénus opposée Saturne, axe VII-I

Vénus est symboliquement et mythologiquement la maîtresse de l’amour, de la beauté, de l’harmonie, du signe du Taureau et de la Balance. Gouvernant des signes aussi doux et artistiques, il va sans dire de la grande admiration que porte la Vénus à elle-même. Elle s’aime, et voudrait que tout le monde autour d’elle lui porte autant de considération. Elle est sûre d’elle, fière de ce qu’elle représente, ainsi l’heureuse position de Vénus dans la carte natale assure le bon développement du sentiment de l’amour envers soi et la possibilité de montrer son attachement aux autres sans gêne.

 

Mais un aspect tendu entre la belle et Saturne (la bête) enlève la naturelle aisance de Vénus à montrer ses sentiments. Saturne, le maître de la froideur et de la réserve, en touchant la pétillante et l’amoureuse Vénus, lui donne de l’incompréhension dans la sphère sentimentale et intime. Et oui, d’habitude si spontanée, elle ne sait plus comment il faut faire : montrer ses sentiments ou bien les cacher au plus profond de soi, de peur que ceux-ci ne soient rejetés ou blessés.

 

Tout vient de la petite enfance de la personne, du premier contact avec la mère, celle qui est censée porter l’amour et la bienveillance,  la protection à l’enfant. Vénus symbolise l’amour que procure la mère à son enfant, le vrai amour, celui qu’elle ressent naturellement envers son bébé, la tendresse qu’elle lui porte en lui faisant des câlins. Le bébé reçoit alors ces ondes positives, qui lui apportent le sentiment d’être protégé et le met dans un cocon de bonheur. 

Johnny Depp, Vénus carré Saturne, maisons X-VII.
Johnny Depp, Vénus carré Saturne, maisons X-VII.

Toutes ces belles et positives images de la mère et de son enfant ne sont pas de mise chez la personne qui ressent son Saturne titiller négativement sa Vénus. Il est alors possible que la mère ait du mal à montrer ce qu’elle ressent, de procurer de la tendresse à son enfant, de l’aimer comme il est (sans conditions). Elle a pu avoir subi des expériences négatives qui ont accompagnées la venue au monde de l’enfant, rendant impossible la chaleur et l’amour du premier contact (cela a pu se produire l’hors de la naissance de l’enfant, mais aussi pendant ses premières années de vie : travail fatiguant de la mère (Saturne), des problèmes dans son couple ou des problèmes financiers (Vénus), etc).  

 

Le message acquis par l’enfant est celui du danger, car quand le bébé a voulu de l’amour, il n’en a pas reçu, il a manqué de chaleur et de protection, il s’est senti vulnérable. L’amour est difficile alors à espérer, il est difficile de montrer ce qu’on ressent, il est triste à dire qu’on n’a pas connu l’amour comme il se doit, et qu’on aura du mal à apprendre à en donner aux autres.

 

A l’âge des amours, les problèmes au niveau relationnel peuvent surgir, car la personne aura du mal à montrer son attachement, à exprimer ce qu’elle ressent et à comprendre les relations humaines tout court. Dans les premières années des relations sentimentales elle va apprendre ce que c’est que d’aimer et d’être aimée. Nous espérons alors qu’elle rencontre des personnes susceptibles de lui montrer des bons côtés de ce sentiment. Mais avec Saturne elle risque des amours interdits, un partenaire plus âgé, un amour qui blesse. Il est alors important de comprendre que la personne doit prendre conscience de son problème lié au passé et à y remédier en soignant sa Vénus intérieure.

Gisele Bündchen, Vénus carré Saturne, maisons VI-IX.
Gisele Bündchen, Vénus carré Saturne, maisons VI-IX.

Car le manque d’amour provoque le manque de confiance en soi, en sa valeur (Vénus). Elle gouverne, par sa maîtrise du Taureau, la maison II, et donc notre énergie première, intérieure, et l’estime que nous avons de nous-mêmes, et plus particulièrement de notre corps. Donc si la personne a un tel aspect, il est possible qu’elle ne se trouve pas à la hauteur, qu’elle manque souvent de confiance en elle quand elle est en contact avec des personnes à la belle apparence, ou ceux qui ont réussi quant à leur position matérielle (Vénus est  la maîtresse des petits gains). Saturne joue alors le rôle du culpabilisateur, en murmurant à l’oreille des reproches ou des jugements, comme « elle est plus belle que toi, il a plus d’argent que toi », etc.

 

Le problème du manque de narcissisation dans l’enfance resurgit, car ceux qui ont été ouvertement aimés par leurs parents (la mère d'abord, puis le père ensuite) ne ressentent pas de manque de confiance en soi face à ceux qui ont réussi. Il arrive très souvent d’entendre une personne avec un tel aspect dire qu’on ne l’aime pas, qu’on ne la respecte pas ou qu’on est trop froid avec elle. Mais il faut savoir que les aspects sont « projectifs », et que cette projection est dangereuse dans le sens où la personne pense que c’est l’autre qui est « ainsi », alors que c’est elle en réalité qui porte en elle cet aspect et qui devrait travailler sur l’amour de soi. 

 

Saturne, en bon restricteur, limite la quantité des relations (sauf autres dispositions dans la carte natale), des engagements. Ils peuvent croiser la route des gens « saturniens » : froids, calculateurs, limiteurs, ne montrant pas leurs émotions et leurs sentiments. Les mariages sont limités, ou alors ils peuvent se produire quand la personne dépasse les 30 ans (au premier retour de Saturne sur lui même), elle se sent alors plus responsable de sa vie et de ses choix, plus sérieuse et durable dans les relations. Avec un tel aspect, la personne est souvent fidèle par nécessité ou obligation (carré ou opposition), car ne trouve pas de remplaçant et la vie ne laisse pas le choix (il faut aimer qu’un). 

Clint Eastwood, Vénus opposé Saturne, maisons VIII-II.
Clint Eastwood, Vénus opposé Saturne, maisons VIII-II.

L’homme avec une telle position est souvent dur et froid avec la femme, se préoccupant plus de ce qu’il gagne que de sa vie sentimentale. A l’arrivée de l’âge de Saturne (30 ans), un tel homme renaît, il se reconnaît dans la volonté d’être responsable d’un foyer, de son amour. Les femmes qu’il rencontrera vont parfois incarner (s’il projette cet aspect) le sérieux, le froid et l’esprit cartésien dans le couple.  

 

Avec l’arrivée de la sagesse, la femme en particulier se trouve de plus en plus jolie, car, bonne nouvelle, avec un tel aspect, la femme enjolive avec l’âge (preuve à l’appui avec Monica Belucci, radieuse à 49 ans, elle avoue d’ailleurs dans une interview ne pas vouloir revenir à l’âge de 20 ans, car elle ne se trouvait pas jolie et manquait totalement de confiance en elle). La confiance en soi se renforce, l’amour pour son propre corps et pour son apparence s’intensifie. Saturne, avec l’âge, devient de moins en moins dure, de plus en plus coopératif. L’argent de poche (Vénus) subi aussi les effets de Saturne, qui apprend à la personne à économiser, d’être plus sérieuse dans ses dépenses. Avec l’âge, le t rapport à l’argent se résout aussi.

 

Il est important alors d’apprendre à s’aimer en expérimentant sur ce que Vénus la déesse aurait aimé faire pour être belle et sûre d’elle, par exemple, se faire masser régulièrement, prendre un cours de maquillage dans une boutique professionnelle, savoir ce qui nous va, aller à la piscine pour se sculpter le corps, se faire plaisir en s’achetant de beaux vêtements (en sachant ce qui nous va – consulter un styliste) en allant dans un fitness -club, etc. S’aimer – c’est s’occuper de soi, c’est de montrer aux autres que l’amour que vous portez pour vous-même est grand, et que vous en avez assez pour en procurer à d’autres.  

 

Je reste à votre disposition pour toute question ou consultation : Services.


Vous souhaitez découvrir un aspect en particulier? Vos propositions et commentaires !

Écrire commentaire

Commentaires : 10
  • #1

    Andrea (lundi, 09 mars 2015 23:30)

    Bonjour, j'aurais besoin de quelques renseignements sur un tel aspect... qui m'a l'air assez castrateur.
    En effet, je connais une telle opposition entre Saturne et Vénus, sans doute renforcée par une seconde opposition, cette fois de Vénus à la Lune. Sachant que cette dernière, dans mon thème astral, est en Poissons et en maison V, tandis que Vénus est en Vierge et en maison XI, est-ce que cela signifie que je suis condamnée à un certain...handicap sentimental ?

  • #2

    Elen Edelweiss (vendredi, 13 mars 2015 12:10)

    Andrea, certainement pas un handicap sentimental, mais d'abord une difficulté à vous positionner en tant que femme dans vos relations, une difficulté à trouver un équilibre entre vos besoins vénusiens viergenisés (amour rationalisé, où chacun a sa place, un amour net et fidèle), et vos besoins lunaires en Poissons, comme la rêverie, le besoin d 'évasion, de compréhension cosmique entre vous et votre élu, il faudra donc apprendre à satisfaire les deux pôles que vous avez. Puis attention à l'axe Vierge-Poissons, car c'est un axe sacrificiel, qui peut vous amener à nier vos besoins au profits de l'autre, sans parfois vous en rendre compte, d'où l'insatisfaction personnelle peut resurgir (Vénus/Saturne).

  • #3

    Sabine (lundi, 10 août 2015 17:52)

    Bonjour,
    Je connais ce même aspect, mais additionnés de 2 rétrogradations :
    vénus rétrograde en scorpion maison VII (conjoint jupiter ) opposée à saturne rétrograde en taureau en maison I. Bien que d'autres aspects m'aident à être un peu "philosophe"(mercure, soleil, lune, neptune en sagittaire Maison VIII - soleil, lune, neptune conjoint - lune et neptune sextile pluton), l'âge aidant je désire réellemnt m'épanouir et savourer pleinement la vie qui s'offre à moi et avoir de l'audace de suivre ce qui était un peu "fou" plutôt que m'astreindre à une vie d'obligations terree à terre qui s'avèrent in fine plus stériles qu'enrichissantes.
    Pourriez vous m'éclairer pour m'épanouir au mieux avec un tel aspect.
    En vous remerciant d'avance de l'attention que vous pourriez porter à ma question.
    Sabine

  • #4

    LIZEA (vendredi, 14 août 2015 09:49)

    Bonjour ELEN. Je viens de découvrir votre site et le trouve très intéressant et explicite. Ma question concerne des aspects assez difficiles dans le thème de ma petite fille de bientôt 6 ans. Ainsi, elle est née Capricorne, Ascendant Scorpion et présente un amas en conjonction Vénus-Pluton-Soleil en Capricorne(Mon II) carré à Saturne en Balance (début Mon XI). Ma petite fille, regard magnétique et visage très sensuel pour son âge, déborde au niveau émotionnel et je crois comprendre à travers ses fortes réactions qu'elle ne se sent pas aimée, voire rejetée, car elle envie toujours ce que possède sa soeur aînée, se met en colère, répond sur un ton véhément sans raison et cherche à créer des situations de crise. Je précise aussi que cet amas (Vénus-Pluton-Soleil) fait un trigone à sa Lune en Taureau. D'avance merci pour l'éclairage que vous pourrez m'apporter.

  • #5

    Elen Edelweiss (vendredi, 04 septembre 2015 10:08)

    Sabine, Effectivement, c'est tout un travail à faire sur vous-même, et sur l'aspect Saturne/Vénus dans l'axe Moi/Les Autres. Quelles maisons ces planètes gouvernent-elles? Où se trouve votre Nœud Nord?

    LIZEA, il me faudrait voir sa carte en entier, je ne peux parler d'un sujet aussi nuancé sans voir la carte natale, rendez-vous dans la consultation astrologique.

  • #6

    Stella (vendredi, 26 février 2016 15:04)

    Bonjour Elen,
    Je vous remercie pour cette article très intéressant. J'ai moi meme une opposition venus (cn maison 10)/saturn (capricorn maison 4). J'ai aussi un stellium lune/uranus/saturn/neptune en capricorne. Je peux confirmer que mon domaine amoureux et le travail sur l'estime de soi est constant, ardu et douloureux.
    A 26 ans, je n'ai pas vraiment l'impression que les choses s'améliorent. Ou est ce uniquement après 30 ans qu'on peut espérer une amelioration? Ma manière de voir les choses et d'encaisser les coups est certainement plus mure et j'accepte maintenant les choses comme elles sont. Mais je me demande par moment si tt ce travail portera des fruits? ou s'agit-il d'apprendre a vivre malgré le manque affectif amoureux?
    En vous remerciant

  • #7

    Francesca (samedi, 30 juillet 2016 07:42)

    Bonjour Elen,
    Merci pour cet article qui analyse avec beaucoup de finesse cet aspect, et me permet de mieux comprendre certaines de mes difficultés.
    Pourriez-vous pourriez-vous me dire ce que réserve une telle conjonction lorsque Vénus à 16° 04 des poissons (en fin de maison X), et Saturne et Chiron tous deux à 24° des poissons ( en maison XI) se trouve opposée à une conjonction Uranus (15°53) Pluton (16°) sur les derniers degrės de la maison IV en Vierge?
    Je pense que sa présence en maison angulaire le renforce et le durcit. Le foyer et la famille sont-ils inévitablement source de souffrance ?

  • #8

    COLOMBE (vendredi, 04 novembre 2016 10:28)

    Pour moi, c'est tout le contraire. J'ai Venus en taureau et maison 1(je suis gémeaux ascendant bélier); Vénus est au sextile de Saturne et les deux au sextile du MC. Comment expliquer que j'ai vécu un désert affectif pendant 20 ans? Que mes relations intimes avec les hommes ont toujours été certes intenses mais destructives? bref, j'ai eu une vie réussie mais affective plutôt restrictive( pas de vie commune, des hommes mariés, pas de vacances ensemble, pas de loisirs ensemble, plutôt femme cachée...est ce parce que Venus est conjointe à la lune noire? Qu'est ce qui pourrait indiquer un désert affectif dans un thème?je me le demande. Bon, à 66 ans je suis aimée, il y a toujours des histoires d'hommes, j'ai encore "faim" comme on dit. Joyeuse,frondeuse, le temps n'a pas encore fait de dégâts sur moi. Mais je suis curieuse de ces 20 années de désert absolu(aucun homme) que j'ai vécu entre 42 et 62 ans....malgré Venus sextile saturne...Auriez vous une idée?

  • #9

    Catherine (jeudi, 24 novembre 2016 22:54)

    Bonjour, je vais rencontrer entre mi décembre et mi janvier 2016 saturne carré à ma vénus et en cherchant des explications sur ce sujet, je tombe sur votre site que je trouve très bien fait et vos textes aussi. J'espère pouvoir dépasser ce transit car je suis bélier ascendant cancer et je vis avec un verseau ascendant capricorne qui est assez indépendant. Je vis chaque séparation de + en + mal (doutes, trahisons, abandon )surtout celle en ce moment (15 jours à l'étranger pour le travail) mais vos explications m'aident à comprendre certaines choses liées à mon enfance notamment. Je travaille sur moi pour cela mais la question que je me pose est comment savoir si je suis encore dans un même schéma d'erreur de partenaire ou si c'est moi qui doit encore dépasser mes peurs ?
    Merci de votre réponse.

  • #10

    Emma (dimanche, 05 février 2017 17:34)

    Dans mon thème astral je ne vois pas d'aspects entre Saturne et Venus, bien sue ma Venus soit en capricorne et Saturne en sagittaire... J'ai d'autres aspects important dans mon thème astral, n lien avec Venus. Ma venus est trigone à mon MC en taureau. Et quinconce à mon ascendant (Lion). Quelle interprétation peut-on émettre?