30.10.2014

Les étoiles fixes

Enfin, pas si fixes que cela. Les étoiles « fixes » avancent de 1° tous les 72 ans dans l’immensité de notre univers. Nous allons utiliser les positions des étoiles (leurs degrés) qui ont été relevés au moment de la naissance pour étudier leur conjonctions aux planètes. 

 

Elles font partie de l’astrologie depuis toujours, Ptolémée racontait déjà leurs inévitables effets sur nous à travers leurs conjonctions à nos planètes et aux angles de la carte natale. Mais elles fonctionnent seulement en conjonction et comme deuxième facteur dans l’interprétation, leur effet dépend de la planète et de l'énergie qu’elle touche. Une étoile maléfique, Algol par exemple, n’aura pas les mêmes effets dévastateurs en conjonction à Vénus ou Jupiter, qu’à Mars ou Pluton. Tout dépendra de la nature planétaire.

 

Il y a des étoiles aux bons augures, étoiles de bonne chance, qui nous procurent des « happy ending » dans toute situation, de la bravoure, du courage. Il y en a d’autres, étoiles moins glorieuses, qui peuvent nous conférer des caractéristiques douteuses, fatales, dures à vivre.

 

Grâce aux étoiles fixes, nous pouvons mieux interpréter une carte, comprendre des comportements qui sont autrement inexplicables. Elles ont donc une place entière auprès des lecteurs du ciel. En voici quelques unes.

Etoiles de bon augure, bénéfiques ou chanceuses

Aldebaran – 09°47 du Gémeaux.

Selon Ptolémée, a une nature de Mars. D’autres astrologues lui confèrent une nature de Jupiter.

 

C’est une étoile très bénéfique, une des plus importantes en astrologie. Elle donne du courage, de la générosité, du leadership, une carrière glorieuse au sain d’un groupe militaire ou qui se bat pour une cause. Très bonne pour tout commencement, donne des idées novatrices qui peuvent donner lieu aux découvertes diverses. La chance dans toute entreprise. Bonne étoile dans les affaires à l’Est.

 

En conjonction à l’Ascendant ou au Soleil, elle donne à son propriétaire une énergie incroyable, une « bonne étoile » dans les affaires, une grande popularité. Malgré cette bonne énergie, elle reste très forte, et quand la personne l’exploite trop, elle peut se traduire par une longue maladie ou un isolement, pour donner du repos à celui qui a trop dépensé.

 

Personnalité : Honoré de Balzac, conjonction Aldebaran/Jupiter en maison X.

 

Rigel – 16°50 du Gémeaux.

Selon Ptolémée, a une nature de Jupiter et de Saturne, selon d’autres astrologues du XXème siècle, Mars aussi fait partie du tableau.

 

Etoile bénéfique, qui donne de la chance dans des métiers de technologie, mais aussi procure des dons artistiques, de l’inventivité. Apporte la chance, la popularité et la fortune.

 

En conjonction au Soleil, Lune, Ascendant ou Milieu du ciel, cette étoile apporte une chance inouïe à la personne, une grande aide divine qui s’accompagne d’une grande volonté de la personne et de sa combativité.

 

Personnalité : Alfred Hitchcock, conjonction Rigel/Pluton en maison III

 

Capella – 21°51 du Gémeaux.

Son influence, selon Ptolémée, est comparable à celles de Mars et de Mercure.

 

Une étoile de chance, donne l’amour du peuple, la popularité, le respect. Peut amener à faire une carrière scientifique, car il y a un intérêt fort pour tout ce qui est nouveau, amour de la connaissance et des apprentissages. L’originalité, la bonne humeur et le caractère léger sont autant de qualités que donne cette étoile.

 

En conjonction au Soleil elle peut donner la fortune et la carrière militaire réussie. En conjonction à la Lune, une grande chance dans le business, beaucoup d’amis et d’honneurs.

 

Sur MC, elle donne une grande spiritualité, mais aussi une chance dans les finances.

 

Personnalité : Angelina Jolie, conjonction Capella/Mercure R.

 

Sirius – 14°05 du Cancer.

Cette étoile est connue depuis l’Egypte antique, car elle apparaissait dans le ciel avec la sortie du Nil sur les Terres brûlées par le Soleil, en redonnant vie aux récoltes. Selon Ptolémée, son effet ressemble à celui de Jupiter.

 

C’est une étoile bénéfique. Elle donne beaucoup de chance, de fierté, de fortune, d’une bonne réputation et des honneurs. Elle procure aussi des compétences dans les métiers occultes. Les professions artistiques lui seront très bénéfiques.

 

En conjonction au Soleil, elle donne la chance dans toute affaire, mais aussi dans la politique. En conjonction à la Lune elle donne beaucoup de plaisirs, la bonne santé et l’amour.

 

Pour l'anecdote, le fait que Sirius se trouve dans la constellation du Grand Chien, les anciens lui ont aussi attribués les dangers des morsures et de la mort par l’espèce canine.

 

Personnalité : Paul Bocuse, conjonction Sirius/Pluton en maison XII

Elisabeth II, conjonction Sirius/Pluton en maison VI

 

Régulus – 29°50 du Lion.

L’effet d’après Ptolémée est celui de Mars et Jupiter.

 

Une très bonne étoile. Une des meilleurs en astrologie, car porteuse de chance. Donne des grandes missions dans la vie d’un individu, apporte une grande popularité, et beaucoup de pouvoir. Très bénéfique pour une position de chef, de meneur, car donne des qualités de leader. Peut donner une grande générosité, une ouverture et la reconnaissance.

 

En conjonction à Jupiter, cette étoile donne un titre et une chance énormes toute la vie durant. La meilleure configuration pour le bonheur, la fortune et le pouvoir. En conjonction à l’Ascendant ou au Soleil, elle a presque les mêmes effets.

 

Personnalités : Goethe, conjonction Régulus/Mercure en maison IX.

Henry Ford, conjonction Régulus/Mars et Régulus/Ascendant.

Georges de Cambridge, conjonction Régulus/Vénus en maison IX

Edith Piaf, conjonction Régulus/Mars en maison IX. 

 

Spica – 23°50 de la Balance.

Une étoile qui a des effets de Vénus et, moins, de Mars, selon Ptolémée.

 

Une très bonne étoile, qui donne chance, réussite et prospérité, mais aussi une grande popularité. Très grande chance dans les hauts postes, dans l’art, la musique, le théâtre. Donne des capacités d’inventeur. L’énergie est débordante, car le sujet est très motivé par ses gloires et sa chance.

 

En conjonction au Soleil, donne un grand bonheur de vivre, une chance dans la famille, le bonheur social. Avec la Lune, une recherche de fortune et de reconnaissance. En conjonction à l’Ascendant, au MC, à Jupiter ou à Vénus, Spica donne un noble statut, une bonne étoile dans tout ce que le sujet entreprend, et des compétences très intéressantes.

 

Personnalités : Princesse Diana, conjonction Spica/MC. 

Prince William, conjonction Spica et Arcturus /Pluton en maison IX.

 

Arcturus – 24°14 de la Balance.

Elle ne se trouve pas très loin de l’étoile bénéfique la Spica.

Elle a des effets de Jupiter et de Mars sur la personne selon Ptolémée.

 

Une étoile bénéfique. Donne la possibilité de travailler à des hauts postes, la réussite dans les affaires et de grands voyages. La réussite est toujours atteinte après un travail insistant. L’énergies est présente et l’envie d’aller haut est là, motivant la personne.

 

Elle peut donner des compétences dans les soins, mais aussi une grande énergie dans les mains et dans l’esprit et le savoir de la diriger avec bon escient, permettant aux personnes d’être guérisseuse ou dresseuse d’animaux sauvages.

 

Personnalité : Friedrich Nietzsche, conjonction Arcturus/Soleil en maison XI

 

Agéna – 23°59 du Scorpion.

A des effets de Vénus et de Jupiter sur la personne.

 

Cette étoile donne une bonne santé, le respect des autres, des amitiés influentes. Procure une bonne famille, de beaux enfants, de l’argent et du bonheur. 

 

En conjonction à l’Ascendant, Mercure ou des planètes bénéfiques, elle procure bonheur et réussite dans la vie du natif. En conjonction au MC ou à Jupiter, elle peut donner une belle fortune. 

 

Personnalités : Hector Berlioz, conjonction Agéna/Lune en maison VI.

Prince Charles, conjonction Agéna/Soleil en maison V

Louis XIV, conjonction Agéna/Ascendant et Agéna/Neptune. 

Victor Hugo, conjonction Agéna/Neptune en maison I

 


Etoiles de mauvais augure, maléfiques ou malchanceuses

Kaffaljidhma – 09°14 du Taureau.

A des effets de Saturne d’après Ptolémée.

 

Une étoile qui apporte des rencontres fatales avec les autres, des malchances dans la vente, dans le commerce. Les contacts avec des collègues de travail ne sont pas heureux, et beaucoup d’angoisses en rapport avec le travail en général.

 

Algol – 26°10 du Taureau

Découverte en 1667 par un astronome et mathématicien italien.

Selon différents scientifiques (Ptolémée, Kieffer, Darling) elle a une nature de Mars, de Saturne, de Neptune, de Pluton et de la Lune Noire, donc plutôt des planètes fortes et transformatrices, avec des côtés noirs.

 

 

Une étoile maléfique. Donne des problèmes diverses dans la tête et dans l’esprit (au sens premier et figuré). Il peut y avoir des problèmes de cou et de gorge. La maladie, le viol, les meurtres et la criminalité lui sont propres.

 

En conjonction aux luminaires, Soleil ou Lune, elle peut apporter des accidents corporels. Elle peut aussi indiquer une tendance suicidaire (si la carte natale donne d’autres indications). Les côtés positifs du Soleil/Algol est dans un grand potentiel de leader, de meneur, de celui qui peut exceller dans un domaine militaire ou sportif.

 

En conjonction à l’Ascendant, peut donner beaucoup de pouvoir et de force, mais seulement s’il est bien aspecté, surtout par Jupiter ou Soleil. En conjonction au MC, le pouvoir peut venir grâce à le criminalité que la personne va employer.

 

Certains astrologues et astronomes pensent qu’Algol a aussi des qualités spirituels, mais qui sont accessibles seulement aux personnes qui ont un grand niveau spirituel de départ.

 

Personnalité : Oussama ben Laden,  conjonction Algol/Mars en maison XII

Coluche, conjonction Algol/Ascendant. 

Jeanne d'Arc, conjonction Algol/Saturne en maison X

 

Alcyone – 00°00 du Gémeaux.

Fait partie des Pléiades dans le cosmos.

 

Une étoile maléfique dans le ciel astrologique. Elle porte en elle beaucoup de tristesse, de pleurs, de pitié et de regrets. Souvent apporte des soucis avec la vue, les yeux. Peut donner l’aveuglement.  

 

Personnalité : Sigmund Freud, conjonction Alcyone/Mercure en maison VII

 

Bellatrix – 20°57 du Gémeaux.

D’après Ptolémée, elle a une nature de Mars et de Mercure. Selon d’autres astrologues, elle peut aussi avoir une nature de Saturne, de Pluton et d’Uranus.

 

C’est une étoile maléfique, celle des femmes – amazoniennes, qui aiment faire la guerre. Elle peut donner des accidents, un déshonneur, l’amour du pouvoir malgré tout. C’est aussi une étoile responsable des malheurs en amour, une agressivité et une combativité mal canalisées. Elle peut donner du courage aux militaires. La parole peut être piquante.


 

Vindemiatrix – 09°56 de la Balance.

Ses effets sont comparables à ceux de Saturne et de Mercure, d’après Ptolémée.

 

Une étoile maléfique. Elle indique un possible veuvage, une séparation douloureuse, des divorces, des pertes et de la tristesse. C’est l’étoile du mystique et de l’occulte. L’énergie intellectuelle est très forte, donnant des maux de tête, mais aussi des grandes souffrances intérieures, comme la peur, l’angoisse. L’énergie est souvent en baisse et la personne peut se sentir facilement démunie. La dépression peut être de mise. Elle pousse la personne à se remettre en question. 

 

Personnalité : Catherine Middleton, conjonction Vindemiatrix/Mars. 


Etoiles neutres

Castor - 19°03 du Cancer

Selon Ptolémée, a une nature de Mercure.

 

A une double nature. Dans une bonne position, elle indique une grande compréhension, une intelligence hors norme, une finesse d'esprit, mais peut aussi amener à des problèmes nerveux et d'hyper-activité. Elle peut avoir un effet sur les accidents de bras et de jambes. A un bon effet sur le travail de journaliste et le travail avec les chevaux. 

 

Personnalité : Louis de Funès, conjonction Castor/Mercure en maison I.

 

 

Antarès – 09°46 du Sagittaire.

A des effets de Jupiter et de Mars, d’après Ptolémée. 

 

C’est une étoile neutre car elle peut amener du mal comme du bien. Elle donne la chance dans les affaires menées à l’Ouest. Mais elle peut aussi procurer une fin de quelque chose, une cassure. La personne est forte, elle peut être agressive ou violente. Elle correspond et aide les militaires. Peut avoir un danger pour les yeux. 

 

Personnalité : Coluche, conjonction Antarès/Vénus en maison VII


Véga – 15°03 du Capricorne.

D’après Ptolémée, c’est une étoile à effet de Vénus et de Mercure. 

 

Etoile neutre, pouvant donner une grande recherche de pouvoir et de reconnaissance, mais qui peut s’avérer futile et peu durable. Elle peut donner beaucoup d’idéal, de l’optimisme, des compétences managériales. Apporte beaucoup de charisme et d'attirance comme par magie. La personne est très artistique et douée. 

 

Avec une conjonction à la Lune ou Neptune, elle peut donner des dons de voyant et de médium, ou juste un intérêt pour l’occulte. En conjonction à Vénus ou Jupiter, elle peut ouvrir des perspectives vers une vie d’honneurs et de richesse, mais s’il y a des contre-indications, cela peut être perdu en route. En conjonction aux cuspides des maisons elle apporte chance dans le secteur. 

 

Elle peut se rencontrer chez les politiciens ou les figures qui ont joué un grand rôle dans l’histoire. 

 

Personnalité : Gérard Depardieu, conjonction Véga/Mercure en maison I

Dalida, conjonction Véga/Mercure en maison IV


 

Quand les planètes passent en transit en conjonction avec ces étoiles, elles donnent aussi leurs effets sur nous (surtout avec le Soleil, mais aussi avec Vénus, Mars, Jupiter et la Lune avec des effets moindres, car la Lune a un passage trop rapide). 


 

Passionnément vôtre,

Elen Edelweiss 

 

Je reste à votre disposition pour toute question ou consultation : Services.

Vos commentaires ou questions !

Si vous avez des exemples de conjonction avec une étoile, n'hésitez pas à le partager.

Écrire commentaire

Commentaires : 15
  • #1

    dom71 (jeudi, 06 novembre 2014 23:32)

    Bonjour,

    Félicitation pour votre site qui est très bien tenu, au sujet des étoiles fixes quelles orbes prenez vous pour les conjonctions ?

  • #2

    Elen Edelweiss (vendredi, 07 novembre 2014 10:41)

    dom71, merci à vous, pour les transits des corps célestes sur les étoiles, je prends la conjonction exacte, pour le natal de même - 1° d'orbe (2° maximum).

  • #3

    dom71 (vendredi, 07 novembre 2014 20:21)

    Merci pour votre réponse mais pour le thème natal 2° c'est beaucoup trop même 1° d'orbe c'est énorme surtout avec la précession des équinoxes mais vous avez raison de prendre uniquement la conjonction comme aspect.

  • #4

    dom71 (dimanche, 09 novembre 2014 19:54)

    Les étoiles fixes sont issues d'un savoir antique qui comprenait également les degrés symboliques et les parts arabes dont la part de fortune est issue.

  • #5

    Elen Edelweiss (lundi, 10 novembre 2014 11:27)

    dom71, vous avez raison, 1° c'est le tout grand maximum, mais d'après mais analyse il marche tout de même.
    J'utilise de même les degrés symboliques, ils sont très intéressants dans les études, les parts sont de même incroyables et marchent vraiment bien.

  • #6

    dom71 (lundi, 10 novembre 2014 14:24)

    Peu d'astrologues utilisent les étoiles fixes, degrés symboliques et les parts donc cela démontre que vous êtes vraiment une astrologue compétente et qui connait réellement son métier.
    Vous vous servez de quelle liste pour les degrès symboliques (janduz, thèbes, sabians ou d'autres) ?

  • #7

    Elen Edelweiss (mardi, 11 novembre 2014 14:05)

    dom71, j'utilise régulièrement les degrés sabian, car ils sont tellement justes que j'ai des frissons parfois (même pour le thème de la révolution solaire par exemple)... Sinon, il y a le livre de K. Hitschler - Le secret des 360 degrés symboliques qui est vraiment pertinent sur le sujet, avec des exemples bluffants et des thématiques, l'amour, la mort, les accidents et autres. Les degrés dans tous les cas déterminent beaucoup et apportent plus de connaissances et d'éclairage si on veut vraiment aller au plus profond d'un chemin de l'individu.

  • #8

    dom71 (vendredi, 14 novembre 2014 21:36)

    Pour ma part mon ascendant est est en conjonction avec l'étoile Seginus mais nous disposons de très peu d’éléments pour l'interprétation de cette étoile fixe.

  • #9

    Elen Edelweiss (lundi, 17 novembre 2014 15:14)

    dom71, Seginus se trouve à 17°52 de la Balance, et selon Ptolémée a des qualités de Mercure et de Saturne (plutôt des planètes du mental). Donne une grande intelligence, mais par contre apporte des rencontres et influences qui ne sont pas toujours heureuses. Il faut faire attention à ne pas devenir trop mental/sérieux/dogmatique, mais c’est une bonne étoiles pour les guides ou les porteurs de nouvelles idées dans les disciplines, comme l’astrologie par exemple ;) On pourrait la classer dans les étoiles neutres.

  • #10

    dom71 (samedi, 06 décembre 2014 23:21)

    Bravo pour vos connaissances, votre dernier commentaire est d'une précision remarquable.

  • #11

    Elen Edelweiss (lundi, 08 décembre 2014 10:44)

    dom71, je vous remercie !

  • #12

    DarkCoinCoin (mardi, 06 janvier 2015 19:17)

    Je suis surpris qu'aucun astrologue karmique n'utilise les étoiles fixes dans les interprétations. Car lorsque nous scrutons l'espace, surtout l'espace lointain et donc les étoiles, ce que nous voyons est une photographie du passé. Certaines des étoiles qui brillent encore devant nos yeux n'existent peut être plus, puisque leur lumière ne voyage qu'à ... la vitesse de la lumière et sur de très très longues distances. La plus proche est alpha du centaure et se trouve à environ 11 années lumières et donc par conséquent son "image" a mis 11 ans à nous parvenir.
    Ce genre de rapport distance/durée pourrait être utilisé pour la datation des évènements symbôlisés.

    Et pour les plus lointaines, il me semble évident qu'elles pourraient relater de nos vies passées, le tout bien sûr en rapport avec les mythes et légendes du monde entier associés à ces étoiles.

    Un vaste sujet qui me tarabuste depuis longtemps mais je n'ai pas les connaissances suffisantes pour écrire un livre à ce sujet.

  • #13

    Elen Edelweiss (mardi, 13 janvier 2015 12:03)

    DarkCoinCoin, vous avez tout à fait raison, et je partage votre incompréhension par rapport aux étoiles fixes, qui, je trouve, étoffent énormément l’interprétation, aident et éclairent sur des sujets qu'on n'aurait pas cru... Elles répondent aux questions qu'on se pose aussi, parfois, par manque de détails dans un ciel par ailleurs.
    Pour les datations des événements, je trouve votre idée remarquable, et pourquoi pas, cela peut être tout à fait juste ! Car tout ce qui est dans l'espace nous imprègne sans le moindre doute. Ainsi que sur les vies passées, un sujet qui me passionne, mais qui a tellement du mal à immerger...
    Effectivement, un livre sur cela serait un grand plus pour les lecteurs francophones, puis, qui sait, internationaux aussi. Je serai ravie de travailler avec vous sur ce sujet, si jamais vous voulez tout de même vous lancer dans ces recherches. Vous avez mon email sur ce site.

  • #14

    dom71 (mardi, 24 février 2015 22:10)

    Pour les étoiles fixes, les astrologues ne prennent en compte que la conjonction comme aspect apparemment mais pourquoi ne pas prendre également en compte les trigones, carrés ou oppositions tout en resserrant l'orbe bien évidement.
    Je pense qu'il faut lier les étoiles au degrés symboliques comme je le dit dans un message précédent mais ne pas oublier que les étoiles progressent d'un degrés tous les 72 ans ce qui complique l'interprétation bien évidement.

  • #15

    Jean Weber (vendredi, 25 août 2017 22:36)

    Bonjour. J'apprécie beaucoup les informations que vous donnez sur les étoiles. Ayant vindémiatrix en MC, je cherchais des choses à son sujet, c'est comme ça que j'ai trouvé votre site. Je confirme que je ne suis pas du genre chanceux.
    Par contre, j'ai quelques soucis avec les degrés que vous indiquez... Comment Antarès, étoile principale du scorpion, peut-elle se trouver à 9° Sagittaire ?
    De même, tous les autres degrés ne correspondent pas du tout avec ce que j'ai appris. (Axe Aldébaran/Antarès toutes deux à 14.5 respectivement en taureau:scorpion)
    Et dernière chose, j'ai une amie qui a Mars en conjonction exacte sur Algol dans le thème natal. Quel genre de choses cela peut indiquer ? (Hormis une très grosse agressivité quand quelqu'un dit un truc qui lui déplait. Même quand c'est elle qui a tort elle la ferme jamais. Je l'évite quand elle part dans ses délires, le temps qu'elle se calme.)