«Tout, sauf l’amour»

 

En regardant une émission télévisée le week-end dernier, il m’est venu à l’idée de parler, de nouveau, de l’amour.

 

La double-facette de la vie des stars, surtout de sexe féminin, m’a toujours fascinée. Les hommes ont naturellement envie de briller, pour les femmes cela fait partie d’une double vie.

 

D’un côté les voyages incessants sont merveilleusement attirants, car nous ne voyons que les résultats de leurs efforts réalisés dans l’ombre – maquillage militaire quasi-quotidien, activités sportives frôlant parfois dangereusement l’excès, le sourire obligatoire enseigné méticuleusement par les managers…

 

Le « parfaitisme » du féminin-à-succès, l’ombre duquel est enfoui sous les flashs des caméras, et qui renferme souvent une envie d’une simple virée shopping entre copines, d’une partie de drague sans paranoïa quelconque (à la « Elle est de nouveau casée !!! C’est à quand le baby ?), d’une vrai idylle familiale, et bien-sûr, de l’Amour. Non, pas celui qui se termine dans deux mois, mais celui de la Vie.

 

Cette émission-là parlait de 3 femmes en particulier, celles qui ont respectivement 44, 40 et 38 ans, et qui n’ont pas encore eu de relation vraiment heureuse et jamais eu l’occasion d’avoir le plus beau cadeau que la vie peut offrir à une femme : des enfants.

 

Dans ces articles je veux effleurer, du point de vue astrologique, les vies privées de Jennifer Aniston, Eva Longoria et Cameron Diaz.

Eva Longoria

 Le chemin d'évolution du Gémeaux au Sagittaire

 

Ce deuxième article va être consacré à la belle latino-américaine, Eva Longoria, plus précisément Eva Jacqueline Longoria, ou Vava.

 

L’anecdote de son enfance est assez exceptionnel : elle, brune aux yeux marrons, est la cadette de 3 sœurs, toutes les 3 blondes aux yeux bleues. Du coup, un long moment, petite, elle pensait qu’elle était adoptée.

 

Cette relation assez exceptionnelle à la fratrie montre le signe des Gémeaux, où nous avons le Nœud Sud, l’acquis des vies antérieures, peut-être une fusion avec ses sœurs un peu envahissante, que cette petite fille a essayé de transcrire en s’inventant de ne pas appartenir à cette famille nombreuse. Cela peut aussi indiquer le grand impact de la fratrie, notamment dans le cocon familial, car le Gémeaux est le maître de la maison 4 de la famille. Le maître des Gémeaux, Mercure, se trouvant en maison 12 des souffrances psychologiques indiquent ce même remue-ménage et cette ambiguïté entre elle et ses sœurs. Cela peut aussi montrer la vie difficile de la fratrie (sachant que l’une de ses sœurs est handicapée).

 

Passons alors à sa vie privée. Cette magnifique et talentueuse femme, à 38 ans, n’a pas d’enfants, ce qui m’a beaucoup surpris au premier coup d’œil. Mais en examinant sa maison 5 (maison des créations, donc des enfants), nous y avons un Saturne faible, en exil, mitraillé par un carré de la part de Pluton. Ce Saturne peut indiquer, dans la carte natale, ou l’absence totale d’enfants, ou leurs apparitions vers l’âge mûr. Donc elle peut encore connaître, peut-être, les joies de la maternité.

 

Avec les hommes, ce n’est pas simple non plus. Eva a été marié 2 fois, et les deux mariages se sont transformés en divorce. Le signe sur la cuspide du descendant est un signe double – Vierge, maître duquel, Mercure, se trouve dans la lourde maison des secrets et des ennemis cachés – maison 12. Cela peut amener les tromperies dans les unions, des non-dits, secrets entre partenaires. Le « pourquoi » du premier divorce de l’actrice est toujours inconnu. Ils préféraient s’abstenir de commentaires sur leur union qui a duré 2 ans. Par contre, son deuxième mari, Tony Parker, a passé son temps à la tromper. Leur mariage a duré 5 ans.

 

Eva elle-même ne fait pas partie de femmes fidèles à leurs maris. Elle a parlé, dans un de ses interview, du fait que l’être humain est libre et curieux, et ce n’est pas de sa nature que d’être fidèle. Sa Vénus (les amours) se trouve dans un signe cardinal, le Bélier, et de ce fait ses sentiments ne sont pas durables, les aventures s’enchaînent facilement. De plus, en Bélier, la Vénus est en exil, ce qui signifie d’office que la personne peut ressentir un certain manque dans les relations, ne pas se sentir heureuse en couple et donc se tourner spontanément vers les autres hommes à la recherche du vide. Pour éviter cela, il faudrait trouver un aspect sauveur de Saturne le limitateur. Dans la carte d’Eva il est absent.

 

Même si elle n’est toujours pas remariée, elle n’aura, à mon avis, pas de problèmes pour s’offrir de nouvelles conquêtes. Le Soleil (homme dans la carte) est en conjonction à Jupiter, le deuxième maître d’Ascendant, planète d’exagération, amplifiant les qualités de la planète avec laquelle il communique. Dans ce cas, Jupiter apporte beaucoup de relations amoureuses, d’hommes dans sa vie. Je pense donc qu’elle pourra encore se remarier. D’autant plus qu’ils se trouvent dans la maison cardinale, la 1, dans un signe double des Poissons. La conjonction Soleil/Jupiter donne de la générosité, la chance tous les 4 ans, la personne a une bonne estime de soi, de l’optimisme.

 

Notons que Jupiter est maître de la maison 10 (carrière) dans la carte d’Eva, d’où son épanouissement au niveau professionnel. Neptune, maître de l’ascendant, se trouve en maison 10, montre la carrière dans le cinématographique.

 

Un si fort Neptune accentue la beauté, une telle personne est souvent très réussie sur les photos et devant la caméra. On dit d’elle, que la caméra l’« aime ». 

 

Vénus est de même maître de maison 3 (écriture, communication), se trouvant en maison 2 (argent qu'on gagne soi-même), permet à l'actrice de gagner sa vie en écrivant, par exemple. Il est vrai qu'elle a écrit un livre de cuisine (conjonction Vénus/Lune, la Lune étant une des planètes d'oralité). 

 

Je reste à votre disposition pour toute question ou consultation : Services.


Proposez vos personnalités préférées pour des analyses astrologiques !

Écrire commentaire

Commentaires : 0