"Tout, sauf l'amour"

Jennifer Aniston, Eva Longoria, Cameron Diaz

 

En regardant une émission télévisée le week-end dernier, il m’est venu à l’idée de parler, de nouveau, de l’amour.

 

La double-facette de la vie des stars, surtout de sexe féminin, m’a toujours fascinée. Les hommes ont naturellement envie de briller, pour les femmes cela fait partie d’une double vie.

 

D’un côté les voyages incessants sont merveilleusement attirants, car nous ne voyons que les résultats de leurs efforts réalisés dans l’ombre – maquillage militaire quasi-quotidien, activités sportives frôlant parfois dangereusement l’excès, le sourire obligatoire enseigné méticuleusement par les managers…

 

Le « parfaitisme » du féminin-à-succès, l’ombre duquel est enfoui sous les flashs des caméras, et qui renferme souvent une envie d’une simple virée shopping entre copines, d’une partie de drague sans paranoïa quelconque (à la « Elle est de nouveau casée !!! C’est à quand le baby ?), d’une vrai idylle familiale, et bien-sûr, de l’Amour. Non, pas celui qui se termine dans deux mois, mais celui de la Vie.

 

Cette émission-là parlait de 3 femmes en particulier, celles qui ont respectivement 44, 40 et 38 ans, et qui n’ont pas encore eu de relation vraiment heureuse et jamais eu l’occasion d’avoir le plus beau cadeau que la vie peut offrir à une femme : des enfants.


BienAstrologiquement vôtre, 

Elen Edelweiss

Mon premier livre est disponible !


NEWSLETTER

Veuillez entrer le code:

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.