21.11.2013

Il n'existe pas de coïncidences, car "c'est écrit".

Si nous observons très méticuleusement, en voiture sur les routes automnales de Strasbourg, ou en se promenant dans le parc le plus proche de chez nous, les gens, les enfants, les vieillards, les âmes rodant autour, nous allons tomber dans une profonde réflexion. La réflexion sur laquelle mon esprit s’est soudainement arrêté, qui l’a heurté, consiste à essayer de s’imaginer dans la vie des individus autour de nous. De plonger dans leur esprit et essayer de comprendre ce qui les dirige. Car nous sommes dirigés par les astres…

 

Il y a eu beaucoup de films et de clips faits au sujet de la coïncidence. J'aime beaucoup les films qui montrent qu'on peut revenir dans le passé pour réagir autrement et changer la situation. Tout le monde peut être d’accord avec le fait que la minute où l’on franchit notre porte déterminera la suite des événements de la journée, et de la vie en général. Car cette minute est calculable en astrologie, un ciel astral peut être dressé pour n’importe quelle heure du jour et de la nuit. 

Un enfant qui né à 12h13 ; à ce moment un dirigeant d’une grosse entreprise en manteau chic apprend qu’il est papa en heurtant un passant, qui l’injure, furieux ou jaloux de cet homme devenu chef de famille ; au même moment un enfant passant à côté de ce dirigeant s'aperçoit qu’un homme peut, étant dans son monde pour un instant, être inattentif aux passants à côté de lui, et que cela dépend de la chance de tomber sur une personne compréhensive ou mal dans sa peau ; et un marchand de hot-dogs, écoutant l’heureux père crier de joie, va se dire qu’il est loin de devenir père lui-même, car son physique et son porte-monnaie ne le lui permettrait guère…

 

Toutes les pensées engendrées à 12h13 tout autour du monde résultent des transits dans les profondeurs astrales. Ces transits interagissent avec la carte particulière de chacun et fonctionnent à leur manière. Cela dit, les transits de 12h13 engendrent peut-être la même chose chez les 5 protagonistes.

 

Imaginons que la Lune (émotions) passe sur Saturne (conjonction) astral en Capricorne à cette heure.

 

Cela engendrera la frustration chez les 5 personnages : le bébé sera frustré d’avoir quitté le cocon maternel ; le père sera frustré de quitter la réunion méga-importante pour se rendre à l’hôpital ; le passant sera frustré d’être dérangé dans ses pensés et frustré de ne pas avoir encore d'occasion d'heurter de joie quelqu'un; le garçon sera frustré de voir qu’un père peut aussi être une personne brusque et le marchand de hot-dogs frustré de ne pas avoir de copine et plus d’argent.

 

Toutes ces 4 personnes déjà nés auront un petit moment de frustration, important ou pas en émotions selon leurs propres cartes de naissance. Par contre le bébé aura cette conjonction ancrée en lui. Chacun ressentira le passage de la Lune autrement. Mais l’effet produit sera en sa globalité le même. La Lune engendre la production d’émotions, le type de ces dernières va se former en fonction du signe transité et de la planète touchée par ses aspects.

Mais la question de la coïncidence est encore plus importante. Cela fait déjà un moment qu’une phrase ne me quitte plus, mais je ne me souviens pas qui l’ait dit en premier. Je crois que c’était une astrologue américaine renommée. En voici le sens : la personne ne peut vivre d'événements qui ne sont pas productibles par sa carte natale. Autrement dit, tout ce qui arrive à un individu n’est que le produit de sa carte de naissance : tous les projets, les idées, les actes, les rencontres sont le fruit du contenu du moment de la naissance. Comme exemple : si la personne n’a pas d’aspects de violence, elle ne sera jamais violée ni ne sera tentée d'agresser elle-même.

 

Les aspects et les positions planétaires donnent heureusement beaucoup de facettes et d’expériences à vivre pour une personne, en commençant par les luminaires (Soleil, Lune), les planètes personnelles (Mercure, Vénus, Mars) et les planètes sociales (Jupiter, Saturne) qui sont vécues par tout le monde à un niveau plus ou moins conscient. Les planètes qui viennent après, ce qu’on appelle en astrologie les transsaturniennes (Uranus, Neptune, Pluton) sont beaucoup plus difficiles à reconnaître et à accepter. Leurs transits sur les autres planètes engendrent des changements brusques ou lents, difficiles ou attendus, agréables ou pénibles. Leur rôle est de changer en profondeur, de faire comprendre, de faire évoluer.

 

Toutes ces planètes, une fois entrées dans le ciel natal au moment de la naissance nous font vivre les expériences qui sont possibles grâce à leur interaction. Vous allez naître chez une telle famille, sur un tel continent, chez une telle mère pour pouvoir au mieux exploiter votre carte de naissance, donc les compétences qui y sont inscrites.

 

Vous n’allez pas rencontrer de situations qui ne vont pas nourrir l'expérience que les planètes demandent. Cela veut dire que les positions planétaires dirigent votre champ de conscience là où il doit évoluer. Si cela n’est pas inscrit, cela n’arrivera pas. C’est pourquoi connaître toutes les possibilités d’une carte astrale permet de voir toute la largeur des choses à vivre et les dons à exploiter. Et oui, vous avez tous 10 planètes qui interagissent avec pleins d’aspects différents permettant de vivre des millions de situations et de se nourrir de ces expériences.

Pour aller plus loin, voici un exemple. Une jeune femme de 20 ans se prépare à aller acheter son pain, comme tous les jours, après son travail vers 18h30 à la boulangerie. Chaque journée est unique, et ce, disons, mardi, elle n’arrive plus à trouver son parapluie. Il pleut, le brouillard est de mise. Elle ne parvient à le trouver qu’à 18h45, sort un peu agacée de sa maison et voit une ambulance au bord de la route. Elle est intriguée, mais ne s’arrête pas, car la boulangerie ferme à 19h.  Elle arrive à temps et prends le dernier pain du boulanger. Soulagée, elle se dirige chez elle. L’ambulance est repartie, elle n’a pas pu savoir ce qui s’est passé.  Pendant ces 15 minutes de recherches les planètes ne lui ont pas permis de sortir, car une voiture déchaînée a passé sur le trottoir exactement à 18h32 près de chez elle blessant un monsieur, alors que l’expérience de la violence par les transports en commun ne font pas partie de la carte natale de la jeune femme. Les sentiments trop forts non plus, car elle n’a pas vu ce qui s’est passé avec le monsieur. "C’est écrit" correspond mieux à ce passage de sa vie. 

 

Exemple contraire, une jeune fille de 20 ans voudrait sortir à une soirée. Sa mère le lui interdit, mais la jeune révoltée parvient à s'éclipser de la maison par la fenêtre. Elle court dans la rue, tombe une fois (les planètes la préviennent) et salit son jeans. Mais elle ne renonce pas, ne remarque pas ce détail de chute et poursuit sa course. Sa meilleur amie l’appelle pour dire qu’elle ne pourra pas être là à cause de l’interdiction parentale (deuxième mise en garde). La jeune femme est furieuse et crie qu’elle, elle a du cran et a pu s’échapper. Elle raccroche et court de toutes ses forces. Cette soirée ne se passe pas comme prévu, car la fille se fait violer et la police débarque à la soirée.

 

Sa meilleur amie n’avait pas d’aspects difficiles, les planètes ne lui ont pas fournit assez d’énergie, car cette expérience ne faisait pas partie de son évolution. Par contre, notre jeune protagoniste n’a même pas pu dire un « non » intérieur à la férocité planétaire. Ce cas doit être signalé à l’astrologue pour apprendre à l’individu à desceller les expériences douleureuses que la vie tente de faire vivre. Car rien n’est statique dans le ciel de naissance. S’il y a des aspects violents, il y a aussi des aspects de paix. Et c’est ces aspects qu’il faut faire évoluer.

Par contre, je ne connais pas de meilleur discipline que l’astrologie pour les reconnaître.

 

En me promenant ce jour là en voiture à Strasbourg, sur un feu rouge, j’ai vu une fille en pleurs tenir tête à sa mère, qui ne l’écoutait pas. Ma Lune frustré en Capricorne a resurgit, donnant vie à cette scène, amenant mon regard vers là où mon expérience se répétait, car une fille en pleurs devant l’indifférence de la mère – c’est exactement le cas d’une Lune capricornienne.

 

La vie est paramétrée pour que chacun de nous puisse vivre son propre chemin personnel, exploiter ses dons et trouver ses besoins. On ne peut pas voir ce qui ne nous ait pas permis de voir. Nous rencontrons les personnes qui nous font vivre les situations qui existent dans notre carte natale. Toute la beauté de la vie est là. Et c’est pour cela que plus on apprend, plus on se rend compte qu’on ne connait rien. On se dit alors que la vie est à multiples facettes ! Non ! C’est vous qui l’êtes. Et le monde nous sert juste de décor…

 

Le titre de "destinastrologie" s'avère tout de suite comme apparu non "par hasard" :)

 

Passionnément vôtre,

Elen Edelweiss 

 

Je reste à votre disposition pour toute question ou consultation : Services.

Vos commentaires !

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    dom71 (samedi, 10 janvier 2015 22:49)

    Je vais être un peu hors sujet mais sur votre très beau site je n'ai pas vu d'astrologie mondiale, assez étonnant que vous ne parlez pas de cette autre branche de l'astrologie.
    Sinon assez d'accord la coïncidence n'existe pas, un exemple, dans les thèmes j'ai remarqué qu'un carré Soleil Uranus surtout si une de ces 2 planètes se trouvent ou sont maitresses de la maison 7 était synonyme de divorce ou de séparation, ça ne peut pas être un hasard.
    Après est ce que tout est écrit, je ne le penses pas mais sans certitude.

  • #2

    Elen Edelweiss (mardi, 13 janvier 2015 11:49)

    dom71, effectivement, je n'ai pas encore eue le temps de m'y consacrer, et pourtant j'aime beaucoup l'astrologie mondiale, mais un jour je pense m'y mettre, il faut d'abord rédiger toutes les idées que j'ai en tête ;)

    Le hasard est une chose tellement évidente, les rencontres impromptues avec des personnes qui ont les mêmes aspects que vous, ou les mêmes désirs, les situations incroyables que le ciel nous fait vivre avec la concordance exacte avec nos pensées du moments, de nos désirs de l'instant... J'ai souvent remarqué penser à quelque chose vraiment sans s'y attarder, et cette personne ou cette situation arrive en vrai quelques moments plus tard, en plus en me donnant des solutions ou des aides à ce que j'étais en train de faire... A ce moment là on commence vraiment à se dire que rien n'est fait par hasard, car c'est tellement "gros"!

  • #3

    Genevieve Broquier (mercredi, 21 janvier 2015 10:29)

    Bien sur que tout écrit! La vie est une pièce de théâtre pour nous ramener à Dieu. L'avaita l'explique bien. C'est la société, les gens qui nous gouvernent qui n'aiment pas cette notion, tout simplement pour encore mieux exploiter le peuple!

  • #4

    Elen Edelweiss (jeudi, 22 janvier 2015 12:28)

    Genevieve Broquier, vous avez raison, c'est le même soucis pour accepter la notion astrologique dans le monde moderne.